Me voici, envoie-moi !

La Semaine Missionnaire Mondiale (du 11 au 18 octobre) est l’occasion – chaque année – d’interroger notre vie baptismale. De son côté, la Réforme diocésaine engagée récemment ne nous invite-elle pas à retrouver un nouvel élan missionnaire sur nos territoires paroissiaux ? Ci-dessous, le message du Directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires nous éclaire et nous envoie.

Dans son message pour la Journée Missionnaire Mondiale 2020, le saint père nous rappelle le contexte particulier de cette année marquée par la pandémie du Covid19 qui a frappé le monde de stupeur.

Face aux réflexes de peur et de repli sur soi, le pape nous invite à dilater nos cœurs et notre conscience aux dimensions de la planète pour ne pas nous laisser gagner par la panique et pour, dans la confiance, demeurer attentifs aux appels de Dieu. C’est à des hommes pécheurs, mortels et fragiles, naturellement peureux et incertains que Dieu veut confier son œuvre de salut. L’Esprit Saint nous a été donné pour que, en Église, nous ayons la force de nous porter au-devant de nos frères, entrant ainsi dans ce que le pape François appelle « la dynamique du don de soi » présente en germe dans tout baptisé. Cette dynamique naît du désir creusé en nous d’obéir à la volonté de Dieu, à l’exemple de Marie toute entière transparente à la Parole qui prend vie en elle. C’est aujourd’hui, dans notre Église, que nous sommes tous appelés, baptisés dans la mort du Christ, vivifiés par l’Esprit Saint, pour écrire une page de sa longue histoire, page de solidarité, d’amour de l’autre et de communion. L’impossibilité dans laquelle nous nous sommes trouvés de nous réunir durant le temps du confinement a aussi été pour nous l’occasion d’expérimenter concrètement ce que vivent de nombreuses Églises aujourd’hui. À l’heure de répondre à l’appel de Dieu sur nos vies, à l’heure de s’engager au service de la mission, c’est à ces Églises sœurs que nous pensons particulièrement. À Dieu qui nous questionne : « Qui enverrai-je ? », c’est du plus profond de notre liberté, confiants dans sa miséricorde et dans sa volonté de sauver tous les hommes, que nous pouvons répondre : « Me voici, envoie-moi ! ».

Mgr Georges COLOMB, évêque de La Rochelle & Saintes Directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires

Messages forts
Messages récents