Jésus dit alors : « Toi, suis-moi ! » (Jn 21,22)

07/07/2019

 

Début juin, les nominations des prêtres ont été annoncées pour l’ensemble du diocèse. Par l’Eglise, elles manifestent l’appel du Christ à Le suivre et à Le servir.

 

Pour notre paroisse, voici les changements à venir :

Par décision de Mgr François JACOLIN, évêque de Luçon, à partir du 1er septembre 2019 :

  • Monsieur l’abbé Carl BASSOMPIERRE, curé de la paroisse Saints Pierre et Paul des Herbiers et doyen des Herbiers, est également nommé curé de la paroisse Saint Jean-Baptiste des Collines (Les Épesses). Il réside au presbytère des Herbiers.

  • Monsieur l’abbé Valerry WILSON est nommé prêtre coopérateur sur les paroisses Saint Martin de la Rive et Bon Pasteur de Vie et Marais (du côté de Challans).

  • Monsieur l’abbé Janvier DUSABIMANA, fidei donum, est nommé prêtre coopérateur sur les paroisses Saints Pierre et Paul des Herbiers et Saint Jean Baptiste des Collines. Il résidera au presbytère des Épesses.

  • Monsieur l’abbé Antoine GAGNIÉ, prêtre auxiliaire sur la paroisse Saint Jean lès Paillé (Saint Fulgent), est également nommé prêtre auxiliaire sur la paroisse Saints Pierre et Paul des Herbiers. Il réside au presbytère de Saint Fulgent.

 

Quatre remarques à votre attention…

  1. En ces mois, nous avons à accueillir des nouveautés et à vivre des passages. Nous dirons un « au revoir » à l’abbé Valerry. Nous accueillerons aussi les abbés Janvier et Antoine dans leur mission respective. Cela se fera autour du 1er sept. Cf. les infos sur ces rendez-vous.

  2. ‚Comme vous le remarquez, les missions territoriales évoluent. Sur notre diocèse, il est désormais commun qu’un curé le soit pour 2, voire 3 paroisses.  L’élargissement du territoire [La paroisse Saints Pierre et Paul des Herbiers comporte 2 communes pour environ 17 500 habitants. La paroisse Saint Jean-Baptiste des Collines comporte 6 communes pour environ 8 500 habitants] peut surprendre et inquiéter. C’est désormais un état de fait. Certes, il y a des prêtres, mais plus suffisamment en nombre pour « quadriller le territoire » comme cela fut le cas jusqu’à présent. Il va falloir partager avec les paroisses voisines, et ne pas considérer uniquement la vie ecclésiale en fonction de son propre lieu.

  3. ƒEn conséquence, prochainement, des décisions seront prises en lien avec les 2 Conseils paroissiaux. Je cite simplement deux domaines où nous avons à trouver rapidement des articulations nouvelles (en vue de rejoindre et de servir 2 paroisses) : le rythme et les horaires des messes dominicales et de semaine (cf. une 1ère info) ; la proposition des célébrations des baptêmes.„

  4. Ces passages ne sont pas à accueillir comme une fatalité, mais au contraire comme l’occasion d’envisager différemment notre vie en Eglise. Ces passages sont des appels à tenir l’essentiel en renforçant nos liens et nos collaborations. L’Eglise est une « communauté » ou un « corps articulé », animé de l’Esprit du Ressuscité, où chacun (dont les ministres ordonnés) prend une part active en vue du « bien commun » porté par tous : l’annonce de l’Evangile.

 

Le Seigneur – par son Eglise et pour notre temps – nous invite ensemble à relever le défi de la mission. Aussi, soyez assurés de mon soutien, de mon amitié et de ma prière… comme je sais pouvoir compter sur les vôtres.

 

Père Carl BASSOMPIERRE, curé de la paroisse

 

Please reload

Migrants-réfugiés

November 5, 2015

1/3
Please reload

Messages récents