top of page

À la découverte de la Communauté Ecclésiale de Proximité Les Épesses / Saint Mars la Réorthe

Lors de la mise en œuvre des équipes de Communauté Ecclésiale de Proximité, il nous est apparu comme une évidence de nous associer, les Épesses/St Mars de par notre proximité géographique mais aussi par des liens tissés de longues dates. Nombreux sont les associations et les bénévoles engagés sur notre territoire : bel exemple de vitalité et de forces collectives. L’activité économique est diversifiée avec de l’agriculture, des industries, des artisans, des commerces et de nombreux services.

            Les Épesses (2900 habitants) est la terre d’accueil du Puy du Fou, mondialement connu. La base de loisirs de la Bretèche est aussi un lieu très apprécié pour la pêche, les balades pédestres, en VTT, le city parc, la piscine municipale. La commune s’est étoffée au fil des siècles autour de l’église Notre Dame, de deux chapelles : St Jean et de la colonne de la Vierge. Dès le IXème siècle, on trouve traces d’une église : Santa Maria de Spicis (épines, fourrés) d’où le nom des Épesses. L’histoire et l’évolution de la cité sont liées au château du Puy du Fou dont les seigneurs furent les maîtres d’œuvre et financiers pour la construction de l’église et dont les blasons ornent les clefs de voûtes. En 1635, François II du Puy du Fou prolongea la nef par un chœur plus vaste et il fit aménager une crypte destinée à devenir chapelle funéraire pour sa famille. Mais c’est surtout le retable, de style baroque, qui attire l’attention.

             Quant à St Mars (1057 habitants), la commune bénéficie, depuis 2018, d’une épicerie associative « l’Épi-Marsi » entièrement gérée par des bénévoles. La commune possède aussi sur son territoire deux espaces naturels exceptionnels : la Vallée du Petit Lay et le Bois des Jarries, un massif forestier de plus de 60 hectares. L’église Saint Médard est remarquable par ses magnifiques boiseries au niveau du chœur, son autel, le chemin de croix peint sur cuivre, ou encore les vitraux illustrant les guerres de Vendée, la statue de St Roch. On y découvre aussi une chaire et un confessionnal, œuvre d’un prêtre fusillé à Nantes pendant la Révolution, le Père Mathieu de Gruchy. Un autre monument mérite le détour sur St Mars. Erigée en 1955 pour lutter contre la violence des orages, la statue de la Vierge (restaurée cette année 2024) est placée sur une colonne de 8 mètres au lieu-dit La Boutarlière.

L'équipe d'animation de la C.E.dP

Komentarze


Messages forts
Messages récents
Archives
bottom of page